organisateur refrigerateur

Parmi toutes les inventions qui ont eu un impact sur l’évolution de l’Humanité, mais surtout celles qui ont su révolutionner la vie de tous les ménages, le réfrigérateur est une technologie moderne incontournable. Et pourtant, dans les années 60, seul un foyer sur trois en possédait un. Ranger, conserver, garder au frais plus longtemps les aliments est aujourd’hui du domaine du possible, et ce, pour tous.

Optimiser le stockage des aliments pour éviter également le gaspillage alimentaire. Pour autant, que le réfrigérateur soit correctement rangé et que seuls les aliments qui peuvent s’y trouver y sont mis. Le froid permet en effet de conserver les vitamines des aliments, mais pour certains végétaux, rangés au frais, ils peuvent se dégrader plus vite mais aussi perdre leurs nutriments.

Apprendre à ranger son réfrigérateur

Pour apprendre à bien ranger son réfrigérateur, il convient de prendre note que la température en son sein n’est pas uniforme. Entre le haut et le bas du réfrigérateur, il y a de gros écarts de température ! Dès lors, mieux vaut prendre en compte cela pour ranger à la bonne place ses produits alimentaires.

Mieux vaut également se reporter à la notice du constructeur pour connaître avec prévision cette répartition. En effet, selon les marques et les modèles, les zones ci-après peuvent différer. Dans tous les cas, le rangement de votre réfrigérateur demeure le même.

Entre 0°C et 4°C : la zone froide

La zone parfaite pour les viandes crues, les volailles et les poissons crus, les produits de la mer, les charcuteries, les pâtisseries, les salades emballés. Le fromage frais ou au lait cru, les produits en décongélation, les plats cuisinés ou encore les laitages entamés sont également à placer dans cet espace.

Petite astuce, mieux vaut attendre que les restes de plats aient refroidi, les envelopper avant de les placer dans le réfrigérateur. Et ce, pour optimiser leur conservation et éviter que les odeurs ne parfument le réfrigérateur.

Entre 4°C et 6°C : la zone fraîche

Les viandes et les poissons cuits, les laitages, les fruits et les légumes cuits, les pâtisseries et les sauces maison. Petite astuce de grand-mère, pour conserver plus longtemps les fromages dans le plateau hermétique, rien de tel que de placer un morceau de sucre.

Entre 6°C et 8°C : la zone tempérée

Dans cet espace qu’est la porte du frigo, on y place le beurre, les œufs, les condiments, les sauces en pot, mais aussi les boissons. L’eau du robinet en carafe ne peut y séjourner que deux jours au maximum.

Entre 8°C et 10°C : la zone chaude

Le bac à légumes est donc comme son nom l’indique idéal pour y ranger les légumes frais, mais aussi les fruits frais et les fromages en cours d’affinage. Autre astuce, les champignons se conservent plus longtemps dans un sac en papier ou dans du papier absorbant et surtout, ne doivent pas être lavés avant.

La salade se conservera elle aussi plus longtemps si elle est coupée, lavée et essuyée avant d’être placée dans un récipient recouvert d’une feuille de papier absorbant et bien entendu, changé régulièrement.

organiser refrigerateur

Les autres astuces

Le réfrigérateur est l’un des maillons incontournables pour assurer la bonne conservation des aliments. Il est donc essentiel de bien les ranger, et ce, à la bonne place. Mais aussi, il convient d’adopter d’autres gestes indispensables.

Emballer séparément les aliments crus des aliments cuits, enlever le suremballage superflu comme le carton ou le plastique, ne jamais laisser trop longtemps hors du réfrigérateur un produit réfrigéré, mais aussi mettre en avant les produits dont les dates limites de consommation sont les plus proches.

Pour cela, il faut distinguer la date limite de consommation (DLC) qui informe le consommateur de la date à partir de laquelle le produit est impropre à la consommation de la date limite d’utilisation optimale (DLUO) pour laquelle au-delà de la date mentionnée sur le produit, il perd une partie de ses qualités nutritionnelles et organoleptiques.

En parallèle, un récipient avec un citron coupé en deux, une coupelle avec du bicarbonate de soude permettent d’assainir l’air intérieur du réfrigérateur. Et pour finir, laver une à deux fois par mois son réfrigérateur à l’eau savonneuse, le rincer avec eau javellisée ou du vinaigre blanc permet de le nettoyer.

Éviter d’y ranger certains aliments

Par réflexe ou méconnaissance, nous sommes nombreux à conserver au frigo des denrées qui ne doivent absolument pas y être. Et pour cause, elles perdent alors leur saveur, leur texture, leurs qualités nutritionnelles et leur fraîcheur. Certes, cette liste est assez longue, mais voici une liste pour mieux s’y retrouver.

Les tomates n’aiment pas le froid. Leur paroi se détériore, elles deviennent alors molles et farineuses et surtout, elles perdent de leur teneur en vitamines en étant au frais. Mieux vaut dès lors les garder à température ambiante, dans un espace suffisamment aéré, à l’abri de la lumière et ventilé comme un garde-manger.

Les oignons, l’ail et l’échalote notamment, au risque de ramollir et de diffuser une odeur nauséabonde dans le réfrigérateur sont à conserver hors du réfrigérateur. Cependant, une fois entamé, mieux vaut les conserver dans un récipient fermé et hermétique dans le bac à légumes du frigo.

Les pommes de terre et autres tubercules – patate douce, rutabaga, topinambour par exemple – se conservent à température ambiante. Le froid du frigo a d’ailleurs tendance à transformer leur amidon en sucre, à les noircir sans oublier que leurs qualités gustatives et nutritionnelles sont bien inférieures. Pour qu’ils ne perdent pas leur texture, ne soient pas granuleuses une fois cuites mieux vaut les conserver dans un endroit frais, sec et à l’abri de la lumière. Seule exception, les pommes de terre primeurs qui au-delà de deux à trois jours au frigo doivent être consommées.

Les fruits comme les pommes, les nectarines, les poires, les fraises, les melons, les pêches, les abricots, les prunes, les coings, les framboises, les mûres ou encore les cerises doivent être conservés hors du frigo. Et ce, au risque de perdre de leur texte, mais aussi de leur saveur.

Les cucurbitacées sucrés conservent leurs saveurs et leurs teneurs en antioxydants s’ils sont laissés à l’air libre. Là encore, à l’image des oignons notamment, une fois entamés, mieux vaut les mettre au frigo et les consommer sans tarder.

Les herbes fraîches – persil, basilic, ciboulette, coriandre notamment – vont faner très vite, se ramollir et perdre son goût au frigo. Mieux vaut placer chaque bouquet dans un verre d’eau froide voire de les ciseler avant de les congeler.

Les œufs doivent être conservés dans leur emballage d’origine et non nettoyés au risque de rendre perméables les coquilles aux bactéries et surtout, être conservés à température ambiante.

En parallèle, les fruits à coque, le concombre, le miel – il se cristallise dans une atmosphère fraîche – les confitures, les condiments comme l’huile ou le vinaigre ou encore le chocolat – le beurre de cacao a tendance à remonter à la surface à basse température – l’avocat ne se rangent pas au réfrigérateur. Sauf contre-indication du fabricant bien entendu. Ils doivent être placés dans un endroit sec et aéré.

Pour que le réfrigérateur offre le meilleur de lui-même, cela requiert un minium d’organisation et d’entretien. Avec toutes ces astuces, la chaîne du froid est optimisée et les aliments pourront émoustiller les papilles de toute la tribu. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, les produits cosmétiques ont leur place dans leur réfrigérateur. Tout comme les fleurs coupées. Mais là, c’est une autre histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top