Zen style » Blog »  Comment obtenir un retour sur investissement maximal grâce au déploiement dans le cloud

Les entreprises s'efforcent constamment d'accroître leurs performances et de réduire leurs coûts d'exploitation tout en maintenant une qualité de service élevée. De nombreuses organisations ont migré vers le nuage au cours des dernières années en raison d'un plaidoyer croissant pour cette technologie par les utilisateurs professionnels.

Le retour sur investissement dans le cloud est difficile à comprendre et à mesurer, même pour les chefs d'entreprise les plus expérimentés. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour vous aider à optimiser le retour sur investissement de votre déploiement dans le cloud.

  1. Maximiser l'utilisation des ressources du cloud

Les entreprises doivent utiliser les données historiques pour prévoir l'utilisation future des ressources du cloud et acheter les ressources en conséquence. Si les ressources sont utilisées de manière optimale, aucune capacité inutilisée ne doit être réaffectée à une tâche différente. Le déploiement dans le cloud permet une évolutivité flexible. Par conséquent, en cas de besoin, l’augmentation de la capacité n’est pas un problème. Utiliser au maximum les ressources du cloud est la clé pour augmenter le retour sur investissement.

  1. Minimiser les risques de sécurité

De nombreuses entreprises sont exposées à des risques de sécurité tels que le vol de données et la perte d'informations précieuses. Pour maximiser le retour sur investissement, il est nécessaire de prendre des mesures de sécurité adéquates. La plupart des fournisseurs de services cloud intègrent déjà cette fonctionnalité à leurs services, mais les entreprises doivent s'assurer qu'il n'y a pas de risque de sécurité dû à une configuration erronée ou à une utilisation imprécise d'une ressource.

  1. Déployer des applications cloud avec une large empreinte

Pour optimiser le retour sur investissement des déploiements dans le cloud, les entreprises doivent déployer des applications ayant une large empreinte. L'empreinte d'une application signifie la quantité de processus qu'elle automatisera ou prendra complètement en charge. Par exemple, si une organisation utilise une application de cloud computing pour compléter son service des ressources humaines, il lui faudra encore un personnel considérable pour gérer les opérations quotidiennes de ce département. Cependant, une application similaire ayant une empreinte large va automatiser une multitude de tâches. Cela signifie que le personnel peut être redéployé et utilisé pour répondre à d'autres besoins du département. Cela augmentera l'efficacité et économisera du capital, ce qui maximisera le retour sur investissement.

  1. Minimiser les coûts cachés

Lorsqu'une entreprise achète des services auprès d'un fournisseur de services cloud, l'utilisation des applications et des API fournies est soumise à de nombreuses limitations. Ces limitations peuvent ne pas sembler constituer une menace lors du déploiement du système, mais elles risquent de se révéler très coûteuses pour les utilisateurs, au fur et à mesure de l'exploitation. Les chefs d’entreprise doivent essayer de négocier pour utiliser au maximum les applications et les API du contrat, même si cela n’est pas nécessaire à l’heure actuelle. La grande évolutivité du modèle de cloud n'est pas très utile s'il existe des limitations strictes sur l'utilisation des ressources.

  1. Conversion de CAPEX en OPEX:

Les chefs d’entreprise doivent essayer de convertir le montant maximal de CAPEX (dépenses en capital) en OPEX (dépenses opérationnelles). Ceci est réalisé automatiquement dans une certaine mesure car le coût d'achat des serveurs, des postes de travail et des licences est éliminé. Toutefois, les responsables peuvent optimiser cette conversion en signant un accord gagnant-gagnant avec le fournisseur de services afin de fournir d’autres services à valeur ajoutée, tels que des contrats de support et de maintenance informatiques à grande échelle. Cela peut également aider à lancer de nouveaux services à un coût très raisonnable.

  1. Analyse précise du retour sur investissement:

Le cloud est un phénomène très discuté dans les milieux d’affaires et parmi les responsables informatiques. Cependant, très peu de personnes le comprennent vraiment. Les dirigeants doivent faire de leur mieux pour examiner chaque aspect du cloud avant de procéder à une analyse du retour sur investissement d'une entreprise ou d'un projet. Un calcul précis du retour sur investissement peut aider les organisations à prendre les mesures nécessaires pour optimiser le retour sur investissement.

  1. Assurer une adaptabilité facile au cloud

Le cloud computing présente de nombreux avantages tangibles et intangibles qui peuvent être exploités par un déploiement d'entreprise bien planifié. Un aspect important pour assurer un déploiement réussi consiste à promouvoir l'utilisation du cloud auprès de tous les employés afin qu'ils gagnent en confiance et s'adaptent rapidement à cette nouvelle technologie. Cela aidera la direction à se débarrasser des systèmes existants le plus rapidement possible sans trop de résistance de la part du personnel. Il existe une corrélation directe avec une augmentation du retour sur investissement du cloud et de son utilisation généralisée dans une organisation.

Atteindre le retour sur investissement maximal pour toute technologie revêt une importance primordiale pour toute entreprise. Le déploiement dans le cloud améliore non seulement l'efficacité et la productivité sur le lieu de travail, mais permet également l'évolutivité et rend les futures entreprises plus rentables. Les responsables commerciaux et les administrateurs informatiques doivent tout mettre en œuvre pour que les conseils énumérés ci-dessus soient mis en œuvre de manière à obtenir un retour sur investissement maximal. Un déploiement en nuage bien planifié est destiné à réduire les coûts en dépenses opérationnelles ainsi qu'en capital requis pour les extensions futures.

4.7 (70%) 32 votes

Vous aimerez aussi :

(Visited 2 times, 1 visits today)