Avant l’étoffe: le corps nu

by Claire on octobre 1st, 2010
13 CommentsComments

s

s

Avant l’étoffe : la parure,

Premiers balbutiements de mode

Offerts au regard de l’autre.

b

Colorée, diluée, étalée,

Un peu de boue sur le visage,

Quelques plumes en guise de trophé,

k

Avant l’étoffe : les corps nus.

Il fut un temps où le beau était l’imitation de la nature,

Il fut un temps où le beau pouvait sembler bizarre,

Temps où la terre et le corps se côtoyaient….

J

Veruschka réinvente pour nous la parure.

h

L

l

:

o

Et le corps devient objet,

Désincarné de toute volonté,

Matière parmi la matière,

Fondu dans l’espace…

h

h

u

u

u

u

+++

g

g

g

g


Categories: Poésie modesque

Comments

Feed
Trackback URL
  • Elle aura vraiment transcendé le rôle de mannequin et habité de plein d’autres choses cette veruschka!! je l’adotre et chauqe fois je luis trouve une raison supplémentaire!

    biz

  • C’est très beau Claire !


  • anais

    Ouah je connaissais pas, je suis trop fan… c’est magnifique.
    xoxo
    (he he toujours rien acheté )

  • @ La Souris Teigneuse : c’est vrai que c’était un mannequin à part, plus une artiste avant gardiste en fait. Je sais pas si tu as eu l’occasion de voir cette emission intégralement mais elle est fabuleuse.

    @ Stéphanie : Je trouve aussi ;-p

    @ Anaîs : félicitations… encore quelque jours… et tu gagneras ta première étoile de shopaholic en rehab

  • Je ne connaissais pas du tout et là je suis complètement sous le charme. Toutes ces peintures et ces photos, c’est vraiment très, très impressionnant et tellement bien fait. Merci pour cette découverte.

  • @ Taratangirl : je suis ravie que cela te plaise. J’ai découvert cette artiste via ce reportage sur Arte il y a Sept ans, je crois. Depuis, ils le repassent de temps en temps. Si tu as l’occasion de le voir en entier, c’est absolument fascinant. À l’époque j’avais même tenté de le commander en dvd, via leur site mais il n’était pas disponible. Il l’est peut être aujourd’hui.
    Bises

  • Ouaauhouu c’est superbe, je ne connaissais pas du tout… quelle finesse et quel sens du détail ! Jolie découverte vraiment, superbe.

  • C’est beau, c’est étrange aussi …

  • @ Les Demoizelles : En tout cas pour l’époque, c’était très novateur, avant l’ère du numérique où il fallait une journée entière pour peindre les corps.

    @ la recessionista : ça me rappelle une citation de Baudelaire : « le beau est toujours bizarre ».


  • kikinette

    Tout simplement envoûtant et superbe! Merci ma belle bisouxxx

  • Sympa comme blog que je viens de voir sur la news de Cosmopolitan. Allez on va voter ! Bonne fin de dimanche !

  • @ Eleonora : merci à toi et bienvenue par ici. Bises

  • je ne connaissais pas ! en plus j’adore Peter Beard !! très chouette article, c’est troublant, on retrouve dans la première vidéo, quelque chose de très primitif et de vraiment très beau … une aussi belle fille, si animale, en complète intelligence avec la (sa ?) nature …